Arborescence des pages
ConfigureOutils de l'espace
Aller directement à la fin des métadonnées
Aller au début des métadonnées

ARTEMS7AW / ARTEMS8AW

 

Forme(s) de lecture, lecture(s) de forme


 

Crédits : 4 + 4 ECTS

Durée : 20 séances

Semestre : S7 + S8

Responsable(s) :

Brice DOMINGUES

Objectifs de l’atelier
« Forme(s) de lecture, lecture(s) de forme est un programme de recherche et de réflexion sur les stratégies et les potentiels narratifs des dispositifs de médiation (exposition, catalogue, photographie, etc.).

Dans le cadre du projet Lucinda River, il s’agira d’étudier les phénomènes de transformations et de traductions relatifs aux passages d’un médium à un autre (du film à la musique, de la musique à la photographie, etc.)

À partir du film The Swimmers réalisé par Frank Perry en 1968, il sera demandé aux étudiants de réaliser une chaîne de quatre productions supervisées par quatre invités extérieurs le temps de mini-workshops. Chaque pièce réalisée sera le point de départ de l'élaboration de la suivante. Au-delà des enjeux de pertinence artistique, les étudiants seront amenés à réfléchir aux spécificités de chaque médium abordée et à situer sa pratique personnelle. Ils seront amenés à élaborer leurs propres projets, mais aussi à travailler en groupe.

Afin de mener cette recherche, l’atelier s’associe avec l’arc DIY mené par Justin Morin pour des séances croisées. La gémellité des deux ateliers participe à la réflexion globale sur les phénomènes de transformation.

Le projet aboutira à un rendu commun dont la forme (publication, vidéo, performance) sera déterminée avec les étudiants.

Afin d’accéder à l’atelier, il sera demandé aux élèves une lettre de présentation et motivation, ainsi qu’un travail complémentaire et préparatoire. Plus d’informations quant à ces éléments seront communiqués ultérieurement.

Contenu

Le semestre se décomposera en plusieurs étapes. Chaque étape permettra de mettre en place un système de connaissance en connexion avec l’objet étudié et la forme réalisée. Ces savoirs permettront à l’ensemble des étudiants de se confronter à la réalisation d’un concept.

L'atelier s'organisera autour de la venue de 4 artistes invités tout au long du semestre. Le calendrier d'interventions dictera les phases de travail selon le modèle suivant :
- Séance A : Préparation de la venue de l'artiste invité (recherches théoriques et plastiques).
- Séance B : Réalisation de l'esquisse avancée qui sera soumise à l'artiste invité.
>>> choix par l'artiste invité des productions qui seront réalisées sous sa direction.
- Séance C : Réalisation des productions sous la direction de l'invité.
>>> les étudiants dont les projets ne sont pas retenus seront amenés à assister leurs camarades.
- Séance D : Documentation de la production, analyse et mise en place du mini-workshop suivant.

La chaîne de médium envisagé est la suivante :
1° Sculpture >>> 2° Photographie/installation >>> 3° Musique >>> 4° Récit Fiction

Le point de départ de la production sculpturale sera donc le film The Swimmer de Frank Perry.
Le point de départ de la production photographique sera la sculpture.
Le point de départ de la production musicale sera la photographie.
Le point de départ du récit écrit ou filmé sera la musique.


La mise en place de ces temps de production permettra à l’étudiant de penser une production réflexive sur la spécificité des médiums convoqués. Ces quatre temps seront accompagnés de phases de recherches et d’une construction de l’archive de chaque projet afin d’analyser les glissements sémantiques et formels d’une forme à une autre.


Résultats attendus

- À l’issue de l’ARC, les étudiants auront réalisé quatre productions et se seront impliqués à chacune des étapes du processus.
- Ce travail est à la fois individuel et collectif.
- Plusieurs séances seront jumelées avec l’atelier Lecture(s) de forme, forme(s) de lecture.

Partenariats institutionnels éventuels

L'ARC se fera en collaboration avec 4 artistes extérieurs invités.
Une journée de visites de galeries et de centres culturels à Paris sera organisée au début du semestre.

Méthode d’évaluation

L’atelier demande un travail conséquent en dehors des heures de cours, notamment consacré aux :
- Recherches personnelles.
- Travail en groupe.
- Chaque étudiant sera noté sur l’assiduité, l’implication et sur la pertinence de ses interventions.


Il est recommandé d’avoir une connaissance liée aux différents médiums à la fois historique et pratique ainsi qu’une habileté et une pertinence dans l’élaboration de formes visuelles. Il est entendu que ces compétences techniques souhaitées pourront être compensées par une envie et une curiosité que l’étudiant communiquera dans sa lettre de motivation. L’Arc est un projet de recherche, il demande un niveau d’exigence et d’engagement qui va au-delà du simple exercice et s’accompagne d’un sens aigu du collectif.

Références bibliographiques

Une série de références seront transmises lors des séances et permettra d’enrichir le registre des connaissances des étudiants nécessaires à l’élaboration du projet.

Giorgio Agamben, Qu’est-ce qu’un dispositif, Paris, Éditions payot-rivages, 2007

Alain Boillat, « Les reprises du dispositif narratif de Rear Window chez Brian De Palma », in Décadrages, n°3, 2004

Barbara Le Maître et Jennifer Verraes (dir.), Cinema Museum. Le musée d'après le cinéma, coll. « Esthétiques hors cadre », Presses Unversitaires de Vincennes, Université Paris 8, Saint-Denis, 2013

Site de l’atelier Forme(s) de lecture, lecture(s) de forme
www.fdlldf.eu

 

Évaluations :

  • Test écrit
  • Contrôle continu
  • Oral, Soutenance
  • Projet
  • Rapport
  • Aucune étiquette