Arborescence des pages
ConfigureOutils de l'espace
Aller directement à la fin des métadonnées
Aller au début des métadonnées

ARTEMS7AX / ARTEMS8AX

D.I.Y. PAISLEY PARK

http://vingtxneuf.tumblr.com/

 

Crédits : 4 + 4 ECTS

Durée : 20 séances

Semestre : S7 + S8



Responsable(s) :

Justin MORIN (ENSA), just1morin@gmail.com

 

Thématique

Pour la troisième année consécutive, l’atelier D.I.Y. se fait en collaboration avec le CCN Ballet de Lorraine. L’axe de recherche est ainsi plus clairement défini : il y sera notamment question du rapport entre mouvements, costumes et corps. Il sera demandé aux étudiants de travailler sur ces trois notions en investissant tour à tour les rôles de commissaire d’exposition, de créateur et de performer. Par le biais de la pratique curatoriale, les participants à l’atelier D.I.Y. seront amenés à se positionner. Cette initiation leur permettra de se confronter aux différentes étapes qui ponctuent l’exposition : de la conceptualisation d’une idée à l’accrochage des oeuvres, en passant par la budgétisation d’une telle manifestation.

Afin de mener cette recherche, l’atelier s’associe avec l’atelier Lecture(s) de forme, forme(s) de lecture de Brice Domingues pour des séances croisées.

La réunion de nos axes de recherches revêt le sous-titre de Paisley Park. Le projet prend comme prétexte et source documentaire la mythologie pop développée par l’artiste et musicien Prince.

Une mythologie construite à partir de ses films, albums, collaborations et de son studio d’enregistrement et de répétition, Paisley Park, véritable condensé de l’univers artistique de Prince, comparable au célèbre Neverland.

Il s’agira de réinvestir par la fiction tout en questionnant l’élaboration des mythes issus de la culture populaire.

Le projet aboutira à un rendu commun sous la forme d’une performance convoquant à la fois musique, danse, mode et arts visuels avec la collaboration de musiciens professionnels et les danseurs du Ballet de Lorraine.

Méthode pédagogique

À l’issue de l’atelier, les étudiants auront produits une exposition (ou le cas échéant une performance) et se seront impliqués à chacune des étapes du processus. La promotion 2016-2017 travaillera plus spécifiquement autour de la notion de costumes. Le vêtement est ici à entendre dans son acception la plus artistique de la marque japonaise Comme des Garçons au performer Leigh Bowery  :

il est un signe identitaire fort, quasi politique. Chaque étudiant sera noté sur l’assiduité, l’implication et sur la pertinence de ses interventions. Il est recommandé d’avoir une connaissance liée au vêtement à la fois historique et pratique ainsi qu’une habileté et une pertinence dans l’élaboration de formes visuelles. Il est entendu que ces compétences techniques souhaitées pourront être compensées par une envie et une curiosité que l’étudiant communiquera dans sa lettre de motivation. L’atelier est un projet de recherche, il demande un niveau d’exigence et d’engagement qui va au-delà du simple exercice et s’accompagne d’un sens aigu du collectif. Afin d’accéder à l’atelier, il sera demandé aux élèves une lettre de présentation et motivation, ainsi qu’un travail complémentaire et préparatoire.

 

 

Évaluations :

  • Test écrit
  • Contrôle continu
  • Oral, Soutenance
  • Projet
  • Rapport
  • Aucune étiquette