Arborescence des pages
ConfigureOutils de l'espace
Aller directement à la fin des métadonnées
Aller au début des métadonnées

ARTEMS7AW / ARTEMS8AW

 

Forme(s) de lecture, lecture(s) de forme – Paisley Park


 

Crédits : 4 + 4 ECTS

Durée : 20 séances

Semestre : S7 + S8

Responsable(s) :

Brice DOMINGUES (ENSA), http://www.officeabc.cc/

Thématique

« Forme(s) de lecture, lecture(s) de forme » est un programme de recherche et de réflexion sur les stratégies et les potentiels narratifs des dispositifs de médiation (exposition, catalogue, photographie, etc.) Ces derniers sont étudiés comme des altérations — entendues dans leur sens musical — permettant le passage d’une forme à une autre (de l’oeuvre à son exposition, du livre au film, etc.).

Ces déplacements mettent en lumière le potentiel d’adaptabilité des contenus étudiés, qui par une série d’interprétations génèrent de nouvelles formes comme de possibles pistes offertes aux lecteurs.

Afin de mener cette recherche, l’atelier s’associe cette année avec l’atelier D.I.Y. de Justin Morin pour des séances croisées. La réunion de nos axes de recherches revêt le sous-titre de Paisley Park.

Le projet prend comme prétexte et source documentaire la mythologie pop développée par l’artiste et musicien Prince. Une mythologie construite à partir de ses films, albums, collaborations et de son studio d’enregistrement et de répétition,

Paisley Park, véritable condensé de l’univers artistique de Prince, comparable au célèbre Neverland. Il s’agira de réinvestir par la fiction et de questionner l’élaboration des mythes issus de la culture populaire.

Le projet aboutira à un rendu commun sous la forme d’une performance/exposition convoquant à la fois musique, danse, mode et arts visuels avec la possibilité de collaborer avec des musiciens et les danseurs du Ballet de Lorraine.

Afin d’accéder à l’atelier, il sera demandé aux élèves une lettre de motivation, ainsi qu’un travail préparatoire. Les éléments souhaités seront communiqués ultérieurement.


Méthodes pédagogiques

Chaque étape de l’atelier permettra de mettre en place un système de connaissance en connexion avec l’objet étudié et la forme réalisée.

Il s’agira de produire une série d’éléments mettant en relation musique, mouvement et image, à l’aide d’un corpus documentaire.

Ces formes pourront se concrétiser de plusieurs manières : disques vinyles, films, affiches, photographies, etc.

Les productions réalisées seront articulées dans une exposition / performance dont la proposition sera déterminée par écrit.

Un dispositif de monstration sera alors pensé afin d’articuler les formes produites dans un espace donné.

Ces formes seront mises en commun avec les productions de l’atelier D.I.Y. avec qui nous aurons des séances jumelées en vue de l’élaboration d’une performance/exposition avec les danseurs du Ballet de Lorraine

 

Évaluation

Chaque étudiant sera noté sur l’assiduité, l’implication et sur la pertinence de ses interventions. L’atelier demande un travail conséquent en dehors des heures de cours ainsi qu’une recherche personnelle.

Il est recommandé d’avoir une connaissance musicale historique et pratique ainsi qu’une habileté et une pertinence dans l’élaboration de formes visuelles.

Il est entendu que ces compétences techniques souhaitées pourront être compensées par une envie et une curiosité que l’étudiant communiquera dans sa lettre de motivation.

L’atelier demande un niveau d’exigence et d’engagement qui va au-delà du simple exercice et s’accompagne d’un sens aigu du collectif.


 

Évaluations :

  • Test écrit
  • Contrôle continu
  • Oral, Soutenance
  • Projet
  • Rapport
  • Aucune étiquette