Arborescence des pages
ConfigureOutils de l'espace
Aller directement à la fin des métadonnées
Aller au début des métadonnées

ARTEMS7AF / ARTEMS8AF

Dynamiques Territoriales

 

Crédits : 4 + 4 ECTS

Durée : 22 séances

Semestre : S7 + S8

Responsable(s) :

David GEGONNE, Directeur d'études ADUAN / Professeur affilié ICN Business School, Marie-Reine BOUDAREL dgegonne@aduan.fr marie-reine.boudarel@mines-nancy.univ-lorraine.fr 


Thématique

Les dynamiques territoriales reposent sur une combinaison de logiques politiques, économiques, technologiques, sociologiques. De nombreux outils d’analyse quantitatifs et qualitatifs sont disponibles pour repérer les forces et les faiblesses d’un territoire pour en proposer des évolutions.

Cet atelier Artem vise à comprendre les enjeux de développement territorial, à utiliser les outils de diagnostic existant et, au travers des projets proposés, à tenter de suggérer des pistes d’évolution pour poser l’humain dans toutes ses dimensions au coeur des dynamiques territoriales. Comment parvenir à l’agilité territoriale en inventant de nouvelles modalités de collaboration favorisant les interactions entre les acteurs et entre les outils d’analyse ?

En s’appuyant sur des problématiques proposées par des partenaires de l’atelier (collectivités, entreprises, associations) cet atelier doit permettre de découvrir et d’appréhender les dynamiques territoriales sous toutes leurs dimensions en :

1. explicitant le « polygone des forces en tension » (matérielles, organisationnelles & institutionnelles, marchandes et non-marchandes, identitaires, symboliques…) sous-jacentes aux projets ;

2. réalisant un diagnostic à l’aide d’outils quantitatifs, qualitatifs et artémisés (culture, histoire, sensorialité…) afin de repérer les enjeux de développement associés à chacune des dimensions identifiées (géographiques, politiques/gouvernance, patrimoniales, démographiques, socio-économiques etc.) ;

3. élaborant des préconisations originales et ajustées autant que possible à un environnement caractérisé par des interactions fortes, la rigidité des contraintes et la fluidité des ressources à capter.

Méthode pédagogique

La formation se déroule sur 20 séances (de septembre 2016 à début mars 2017) et s’organise le vendredi de 10 h à 18 h. Les enseignements délivrés comprennent des cours, conférences, études de cas ou visites ainsi que la réalisation d’un projet, tout au long de l’année, réalisé en équipe et en partenariat avec un ou plusieurs commanditaires.

Cet atelier accordera une part importante à la découverte des questions liées :

  •  aux ressorts de l’attractivité territoriale, incluant notamment l’identification des signaux faibles et la montée en puissance des territoires numériques (digitalisation)
  •  à la construction de l’Image d’un territoire (processus complexe de « pixellisation » continue de l’image d’un territoire donné) laquelle est à la fois un déterminant et une résultante de la mise en projet.
  •  à l’imbrication des échelles d’intervention (Région, Conseil départemental, villes, métropoles, Europe…) et à l’intrication des jeux d’acteurs (interface public / privé notamment)
  •  aux conditions de mise en oeuvre des politiques publiques et de l’agencement des ressources (inertes, activées, en devenir ou à inventer/créer).

Exemples de projets :

  •  événementiels « attracteurs » et territoire (Chambley, biennale de l’image, Le Livre sur la Place)
  •  technopôles et redynamisation socio-économique
  •  Verdun : évolution du mémorial,
  •  territoires en reconfiguration : Esch, Charleroi
  •  territoires quête d’image et sociologie : Saint-Denis

Partenaires envisagés (liste non exhaustive) :

  •  Métropole du Grand Nancy, municipalités,
  • conseils départementaux, Région Grand Est ;
  •  agences de développement et d’urbanisme (Aduan), Agences d’attractivité (Agence d’attractivité de l’Alsace, Invest in Reims…) ;
  •  associations d’entreprises (commerçants, clusters Cinéstics à Épinal, Nancy Numérique, etc.) ;
  •  centre de congrès Prouvé, Nancy Tourisme & Événements ;
  •  chambre régionale de commerce et d’industrie, chambres des métiers ;
  •  organisateurs d’événements à fort potentiel de rayonnement ;
  •  associations d’habitants (Conseils citoyens) ;
  •  grands groupes délégataires de services publics (Véolia, Vinci…) ;
  •  think thanks ;
  •  villes de Liège et Karlsruhe.

Mots-clés :

Approche systémique, attractivité, Marketing territorial, Image & empreinte des territoires, co-élaboration public-privé, prospective, économétrie, Data Mining, histoire, sensibilité et sensorialité d’un territoire.

 

Évaluations :

  • Test écrit
  • Contrôle continu
  • Oral, Soutenance
  • Projet
  • Rapport
  • Aucune étiquette