Arborescence des pages
ConfigureOutils de l'espace
Aller directement à la fin des métadonnées
Aller au début des métadonnées

Ingénierie et innovation


En 2008, Mines Nancy a souhaité, avec l’impulsion de sa Fondation et des diplômés de l’Ecole, créer une chaire intitulée « Ingénierie et Innovation » 1 en appui à la stratégie de l’Ecole en matière de pédagogie de l’innovation, et répondant aux attentes des entreprises et des collectivités.
Cette chaire répond aujourd’hui à la question : « Pourquoi former les élèves ingénieurs de Mines Nancy à l’innovation ? »
• L’innovation, sous tous ses aspects (scientifiques, technologiques, commerciaux, financiers, méthodologiques, organisationnels, humains…) est aujourd’hui un levier incontournable de la création de valeur dans le monde socio-économique.
• L’Ecole affirme sa volonté de former des ingénieurs ayant les compétences suivantes : la proactivité face au changement, l’aisance à travailler dans l’interdisciplinarité et à gérer la complexité, les aptitudes nécessaires au management des hommes. L’Ecole affirme en complément sa volonté de former des acteurs agiles et efficients des entreprises et des organisations.
• Les problèmes de mise en oeuvre de l’innovation rencontrés par les entreprises et les organisations sont très souvent similaires et il est donc possible d’y familiariser les élèves ingénieurs durant les deux premières années.
Cette chaire se donne une mission stratégique : « Apprendre ensemble à innover ». Elle est considérée aujourd’hui comme exemplaire et unique en son genre.
Dans cette mission, la chaire porte trois convictions principales :
• L’innovation est un processus transversal à toute l’organisation considérée
• La réussite de l’innovation est le fruit d’une planification prudente et rigoureuse, pas celui d’une idée brillante et du hasard
• Le processus d’innovation doit être piloté dans l’organisation avec un souci d’efficacité dans la création de valeur
La pédagogie déployée, et décrite dans les fiches correspondantes de ce syllabus, passe par une immersion, l’acquisition de méthode et une contextualisation.

Immersion :

• Développer un apprentissage de la complexité dans le prolongement des acquis des élèves ingénieurs sur l’exemple de cas d’études issus des entreprises et collectivités partenaires.
• Faire découvrir la réalité aux élèves ingénieurs sur l’exemple des entreprises et collectivités partenaires, dans le cadre de projets collaboratifs donnant aux élèves ingénieurs des points d’observation internes aux organisations.
• Aiguiser leurs capacités d’observer, de repérer, de sentir pour susciter leur réflexion grâce à des moyens pédagogiques spécifiques.
• Utiliser les autres projets et les stages pour multiplier les contextes d’immersion et d’analyse de la dynamique des projets.

Acquisition de méthodes :

• Des boîtes à outils servant de balises sont posées tout au long des projets. Elles sont posées pour le bon pilotage des projets eux-mêmes, de la créativité, des phases expérimentales, de la recherche d’informations.
• Un accompagnement est proposé pour familiariser les élèves ingénieurs avec la complexité, en passant de la posture de « résolution de problèmes posés » dont on connait la méthodologie de résolution, à celle de la « problématisation d’une réalité » dont la gestion est incertaine.
• Une possibilité d’approfondissement est offerte pour le déploiement de l’innovation au travers de la filière managériale en « Management de l’innovation et du changement »

Contextualisation :

• Cours d’économie et de management des organisations proposés par le Département Entreprises, Organisations et Business : fonctionnement de l’entreprise et de l’organisation, enjeux de l’innovation et cadre de développement (mécanismes organisationnels, enjeux économico-financiers, marketing, stratégiques, etc.)

 

 

 

 


  • Aucune étiquette