Aller directement à la fin des métadonnées
Aller au début des métadonnées


Les mots ont un sens et il n'est pas donné à tout le monde de connaitre le sens caché de certaines expressions. Cette connaissance résulte le plus souvent de pratiques culturelles familiales, de la maitrise de différents niveaux de langage, d'intérêt pour la langue comme objet de curiosité et d'amusement… C'est le contact avec les mots qui fait la richesse du vocabulaire et la finesse de compréhension. La littérature de jeunesse est une véritable mine d'or dans ce domaine : richesse de vocabulaire, richesse des expressions, finesse de langage, richesse des illustrations.
Certains enfants en restent malheureusement au 1er degré et malgré nos interventions diverses ne rentrent pas dans la jubilation du bon mot, d'une expression, d'une illustration.
Julien a des problèmes de langage, sa prononciation des mots pose problème et sa compréhension orale aussi. Pour lui les mots ont un sens et un seul.
Nous étions en pleine activité avec le groupe (je ne me souviens plus quel était l'objet de la séance). Les esprits vagabondaient sans doute (c'était un après-midi) quand soudain Julien annonce : « demain je vais à Metz avec ma maman. » Très bien Julien mais concentrons-nous sur notre activité. Quelques minutes plus tard Julien reprend la parole : « j'espère qu'on ne rencontrera pas de chats sur la route.  ?!

  • Pourquoi ?
  • Parce que je suis pressé d'aller voir mon cousin.
  • Qu'est-ce que les chats ont à voir avec ton cousin ?
  • Maman a dit que s'il n'y avait pas un chat sur la route on y serait vite.

Samantha (CE1), quant à elle, ne comprend pas tout. Nous étions confortablement installés pour le moment privilégié de la lecture de l'histoire. Les pouces retrouvent les bouches, les regards s'éclairent, les yeux pétillent, l'intensité dramatique monte… L'illustration représente un petit garçon derrière une porte penché dont on ne voit que la tête le buste et les bras.
Et Samantha de s'écrier : « Oh le petit garçon il est coupé en deux. »
Voilà, entre les chats de Julien et le garçon coupé en deux de Samantha deux exemples de difficultés de compréhension qui vont au-delà des difficultés ordinaires.
La tâche est immense.
Juillet 2017

  • Aucune étiquette